Comment distinguer « tout autre » de « toute autre » ?

Aujourd’hui, ce petit billet vient soulever une confusion fréquente en français, liée à la double nature grammaticale d’un petit mot : « tout ». (« Tout » est aussi un nom, mais n’ergotons pas ici)

« Tout » est en effet à la fois un adjectif indéfini ET un adverbe, lequel par nature, est invariable, à quelques exceptions près toutefois dans son cas. Et c’est bien ce qui fait la difficulté de l’accord de ce petit mot en apparence inoffensif.

Partons de deux exemples :

« C’est une tout autre histoire »

« Toute autre réponse serait inacceptable »

Ici, on peut s’interroger sur l’accord de « tout », notamment dans la première phrase. Histoire étant un féminin, on serait bien tenté de faire l’accord : « une toute autre histoire ».

Mais non ! Dans la première phrase, « tout » est un adverbe, et donc invariable. Comment le reconnaître ? Il existe différentes astuces, voici les plus simples.

  • Si « tout » prend le sens de « complètement », « tout à fait », comme dans le premier exemple, alors il est adverbe (c’est une histoire complètement autre)
  • Dans ce cas, en toute logique, on peut retirer « tout » de la phrase sans en changer le sens : « c’est une autre histoire », cela confirme donc notre « tout » comme adverbe.

Autre exemple :

« Ses idées sont tout autres que celles du candidat »

A contrario, dans le second exemple plus haut, « tout » ne peut pas être ôté de la phrase sans la rendre inintelligible. « Tout » est donc un adjectif lorsque :

  • Il signifie « n’importe quel(le) » : « n’importe quelle autre réponse serait inacceptable ». Cela veut dire la même chose, « tout » est alors adjectif et s’accorde donc ici avec « réponse ».

À noter que dans de nombreux cas, « toute autre » avec « tout » comme adjectif est placé en début de phrase, comme dans notre exemple, mais ce n’est pas systématique. Ainsi : « Elle pense que toute autre candidate aurait fait l’affaire ». Ici, « tout » signifie bien « n’importe quelle », donc il y a accord.

C’est grâce à cette petite gymnastique que vous pourrez distinguer sans erreur possible le « tout » adjectif du « tout » adverbe.

Un petit mot pour conclure sur l’accord de « tout » comme adverbe. En effet, par définition un adverbe est invariable, sauf pour ce petit mot qui nous complique la vie. « Tout » va en effet s’accorder uniquement lorsqu’il est suivi d’un adjectif féminin :

  • Elle est toute contente ;
  • Il a les mains toutes sales ;
  • Elles sont arrivées toutes seules…

Deux particularités toutefois : si l’adjectif féminin commence par une voyelle, « tout » reste invariable :

  • La voiture est tout abîmée ;

Il reste aussi invariable pour les mots commençant par un h muet :

  • Elle est tout heureuse ;
  • MAIS : elle est toute honteuse, car « honte » contient un h aspiré, et non muet (LA honte, et non l’honte).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :