Comment utiliser le codage ASCII pour insérer des caractères spéciaux ?

ASCII ? Mais quel est ce sigle un peu barbare ?

L’American Standard Code for Information Interchange est en fait une norme internationale de codage des caractères très largement employée en informatique. Elle permet de coder tous les caractères utiles à la composition de l’anglais.

À quoi cela pourrait-il bien me servir, allez-vous vous demander à juste titre ? Pas d’inquiétude, je vais y venir.

Mais tout d’abord, un peu d’explication. L’ASCII code en fait 128 caractères en binaire, répartis donc de 0000000 à 1111111 (le 8e bit de l’octet sera toujours un 0). Les codes de 0 à 31 ne sont pas vraiment des caractères mais des caractères de contrôle comme l’action « retour à la ligne » ; les codes 65 à 90 codent les majuscules (nous reparlerons plus loin des majuscules accentuées ajoutées avec les extensions), et les codes 97 à 122 les minuscules.

L’ASCII sert donc en premier lieu à écrire l’anglo-américain mais pour une langue telle que le français, il manque les caractères dotés de signes diacritiques comme les accents, les cédilles, etc.

Pour cela, des extensions existent à l’ASCII de base. Pour le français, il y a le Latin-1(ISO-8859-1) qui comporte 191 caractères, permettant ainsi d’écrire la plupart des langues d’Europe de l’Ouest, mais auquel il manque par exemple le symbole monétaire de l’euro « € » que l’on retrouvera dans le Latin-9 (ISO-8859-15).

Aujourd’hui, le codage le plus universel est le UTF-8 (Universal Character Set – 8 bits), utilisé par une très grande majorité de sites web dans le monde, plus de 80 %. Il a l’avantage d’être rétrocompatible avec l’ASCII, c’est-à-dire que tout caractère de la norme ASCII se code en UTF-8. L’UTF-8 permet ainsi de coder plus d’un million de caractères, répartis sur au maximum 4 octets de code.

Voilà pour un peu de technique. N’hésitez pas à aller visiter des sites web qui expliqueront mieux que moi ce codage.

Je souhaitais surtout en venir à l’aspect « pratique » de la chose car je pense, qu’en tant qu’auteur, il vous échappe.

Eh bien, n’avez pas parfois perdu un peu de temps à aller chercher dans les « caractères spéciaux » de votre traitement de texte (Word ou OpenOffice), afin d’insérer par exemple un tiret cadratin « —», ou une majuscule accentuée « É, À… » ? Bien sûr, il existe des raccourcis clavier Windows (encore faut-il les connaître) mais il est également possible d’insérer chaque caractère en tapant sur le pavé numérique son code ASCII !

Faites l’expérience dans votre logiciel de traitement de texte (ou même sur Facebook ou autre réseau social, cela marche aussi !). Appuyez sur Alt puis tapez sur le pavé 0151… Que voyez-vous apparaître ? Eh oui, un tiret cadratin : —

Maintenant, faites Alt+0192 : « À ». Alt+0156 : « œ »

Le code utilisé ici est présenté sous sa forme dite « décimale », c’est la plus pratique pour l’utilisation que l’on en fait en tant qu’utilisateur de traitement de texte.

Au lieu d’aller chercher dans les caractères spéciaux à chaque fois, il peut être ainsi intéressant de connaître certains codes utiles ou courants, comme les majuscules accentuées, les ligatures, etc.

Voici donc un petit tableau avec les principaux codes ASCII décimaux pour Windows et que vous pouvez vous imprimer afin de l’avoir à portée de main (j’ai omis ceux disponibles directement sur le clavier) :

Caractère

Code ASCII en tapant Alt

0128

0134

0137

Œ

0140

0147

0148

                                     –

0150

                                    —

0151

œ

0156

¥ (symbole du yen)

0165

© (copyright)

0169

«

0171

±

0177

³ (exposant cube)

0179

µ

0181

»

0187

¼

0188

½

0189

¾

0190

À

0192

Á

0193

Â

0194

Ã

0195

Ä

0196

Å

0197

Æ

0198

Ç

0199

È

0200

É

0201

Ê

0202

Ë

0203

Õ

0213

× (signe multiplier)

0215

Ø

0216

ß

0223

å

0229

æ

0230

ñ

0241

ø

0248

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :