L’accord du participe avec l’auxiliaire « avoir »

J’aborde un sujet qui constitue pour certains une « bête noire » de la grammaire, les fameux accords du participe passé avec l’auxiliaire « avoir ». Il est vrai que ce sont ceux que je suis le plus amené à corriger dans le cadre de mes activités de correcteur, alors je me suis dit qu’un petit rappel des quelques règles existantes pourrait trouver chez certains d’entre vous un intérêt, car il est vrai que cet accord est beaucoup moins « intuitif » que celui del’auxiliaire être, qui s’accorde tout simplement avec le sujet :

« Nous sommes rentrés à la maison », pas de difficulté particulière ici.

1 LES RÈGLES DE BASE

Mais ce n’est pas le cas avec l’auxiliaire avoir… car le participe passé ne s’accordera pas avec le sujet mais avec le COD (complément d’objet direct, qui répond à la question quoi ? qui ?) du verbe conjugué, et à l’unique condition qu’il soit placé avant le verbe

Aussi, si vous écrivez :

« Nous avons mangé les pommes », mangé est invariable car le COD « les pommes » est placé après le verbe « manger ».

« J’ai rencontré les filles à la soirée », idem ici, le COD « les filles » est placé après le verbe rencontrer.

Mais :

« Les pommes que nous avons cueillies », ici cueillir s’accorde avec le COD « les pommes » (en fait, le pronom « que » mais simplifions), car il est placé avant le verbe.

« Sylvie, je l’ai rencontrée hier » : ici, le COD est « l’ ». Étant placé avant le verbe rencontrer, son participe s’accorde donc (on parle ici d’un pronom COD).

« Les souffrances que nous avons subies ».

« Combien de personnes avez-vous rencontrées ? »

Si le COD est un pronom interrogatif, il y a également accord :

« Quelles questions avez-vous posées ? »

« Quels fruits avez-vous mangés ? »

Bon, mais en fait, ce n’est pas si compliqué alors… ? C’est exact tant que nous restons sur ces phrases assez simples. Voici pour continuer quelque cas particuliers comme la grammaire française aime tant !

2 CAS PARTICULIERS

LES ACCORDS AVEC LE PRONOM « EN »

« Des pommes, nous en avons mangé » : ici, « en » est un pronom « neutre » et dans ce cas, il n’y a pas d’accord du participe avec le COD, contrairement à la construction « les pommes, nous les avons mangées ».

« Des livres, j’en ai lu beaucoup ». Mêmes remarques.

LES ACCORDS DU PARTICIPE LORSQU’IL EST SUIVI D’UN INFINITIF

Prenons une phrase du type : « Les comédiens que j’ai vus jouer sur scène » (participe + verbe inf). Ici, nous allons nous interroger sur l’accord du participe du verbe voir. Son COD, « les comédiens » est placé avant le verbe, il y aura accord parce que ce COD fait l’action du verbe à l’infinitif. Autrement dit, ce sont les comédiens qui jouent. Dans ce cas donc, « vus » s’accorde avec le COD.

Autre exemple : « les oiseaux que j’ai entendus chanter ». Ici, ce sont les oiseaux qui chantent, donc accord avec COD placé avant le verbe.

Mais, dans la phrase suivante : « les spectacles que j’ai vu jouer sur scène », le COD ne réalise pas l’action du verbe jouer (ce ne sont pas les spectacles qui jouent), et dans ce cas alors il n’y a pas d’accord du participe.

LES ACCORDS DU PARTICIPE DU VERBE FAIRE

Ici, la règle est simple : « fait » suivi d’un infinitif est toujours invariable.

« Les robes que j’ai fait coudre », et non pas « les robes que j’ai faites coudre ».

« Les ouvrages que je t’ai fait découvrir », et non pas « les ouvrages que je t’ai faits découvrir ».

 

AVEC CERTAINS AUTRES VERBES, LE PARTICIPE RESTE INVARIABLE, PAR EXEMPLE « FALLOIR », « COÛTER », « VALOIR » :

« Les heures qu’il m’a fallu pour lire ce livre », et non pas « les heures qu’il m’a fallues ».

« Les 15 000 euros que nous a coûté cette voiture ».

 

Il existe quelques autres cas particuliers mais ils sont plus rares. Prenez le temps de digérer déjà ces quelques règles, pas forcément si évidentes au premier abord.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


%d blogueurs aiment cette page :